On reste chez soi… mais la musique vivante ne s’arrête pas !

… Portes fermées, bals reportés, festivals annulés, l’ambiance pourrait être bien morose, mais pas question de se résigner et d’arrêter de partager musique, sourires et envie de vivre. On ne peut pas se retrouver dans une même salle, sur un même parquet ? Qu’à cela ne tienne, on continue de jouer, de chanter ensemble, les artistes privés de scène offrent leur talent malgré tout, les musiciens inventent de nouvelles manières de rassembler autour d’eux danseurs et auditeurs.

Les Italiens, pour qui « musique populaire » n’est pas un vain mot, ont montré la voie avec leur « flash-mob aux balcons », en faisant retentir tambourins, cordes vocales, castagnettes, accordéons dans leurs rues désertes.

Et chez nous ? Les Auvergnats ouvriront le bal à leurs fenêtres, dès jeudi soir à 20h ! On espère que d’autres régions saisiront la balle au bond…

Des « concerts à la maison » se diffusent sur internet, en direct et en différé… Expérience inhabituelle pour ceux qui jouent sans voir ni entendre les danseurs, mais l’initiative a du succès ! Le public invisible est bien là, et à quelques dizaines ou milliers de kilomètres, les danses fleurissent, les bœufs surgissent : valses ou mazurkas en tout petit petit comité, fandango en solo, sur le carrelage de sa cuisine ou la moquette de son salon ; participation musicale secrète, en s’emparant de son violon pour accompagner sans qu’il le sache l’accordéoniste soliste sur son écran…

Un concert-bal à la maison par Aurélien Claranbaux,

et un autre par Morvan Massif Trio :

Une Saint-Patrick particulière de la part des Booze Brothers…

Un bal catalan par le duo Ballaveu

Le prochain à venir à l’heure où nous écrivons cet article : deux heures de concert-bal en direct par Wim te Groen et Wouter Kuyper, samedi 21 mars au soir…

Si vous voulez, vous pouvez aussi participer au challenge collectif « mazurkalamaison » ou au concours de bourrée du Morvan

Alors, puisque nous sommes par nature des êtres de culture, puisque la relation sociale est indispensable à notre humanité, même confinés, continuons à partager ! N’hésitez pas à profiter de ces belles initiatives (au passage, pourquoi ne pas participer aux cagnottes de soutien aux artistes?), et, à votre tour, jouez ! Dansez ! Diffusez !

Et puis… bien sûr, vous pouvez aussi profiter de votre temps libre pour travailler votre technique dans votre salon ! Si vous manquez d’idées, d’autres en ont eu pour vous : il y a les cours de diato « spécial confinement » de Rémi Geffroy ; et pour les danseurs, allez donc jeter un oeil sur le site de « créactiviste »…

(Dernière mise à jour, 22 mars) : samedi 21 mars, un gros fest-noz multi-groupe, multi-localisé, organisé par Tamm kreiz ; dimanche 22 mars bal folk outre-atlantique grâce à Rachel Bell et Becky Tracy et bal à la maison par duo Absynthe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.